Menu

Midnight Movies : Rambo

un_jour_sans_fin

Midnight Movie : Un Jour Sans Fin

6 janvier 2015 Commentaire (1) Vues: 457 Midnight Movies

Midnight Movie : The Thing

Il fait froid, la neige a tout recouvert et vous n’avez pas du tout envie de sortir de votre lit ! Parfait ! Nous avons là le film idéal pour ce genre de situation : The Thing du grand John Carpenter. Un huit clos anxiogène ou l’une des créatures les plus inclassables du cinéma fait des ravages !

 

 Synopsis : En Antarctique, des scientifiques reclus dans une base découvrent une créature gelée. Après avoir été examinée, elle revient à la vie en prenant diverses formes organiques pour décimer les membres de l’équipe.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Si le 6ème film de John Carpenter : The Thing (remake de La Chose d’un Autre Monde de 1951) n’a pas été un succès à sa sortie en 1982 car jugé trop effrayant et pessimiste en comparaison à un certain E.T. L’Extra-Terrestre sorti quelques semaines plus tôt, il atteindra plus tard le statut bien mérité de classique du genre après sa sortie en vidéo et ses diffusions à la télévision.

Il possédait pourtant de sérieux atouts : premier film de studio pour le réalisateur habitué aux budgets serrés et la présence de son acteur fétiche Kurt Russell (le fameux Snake Plissken de New York 1997).

Le film s’ouvre en plein Antarctique ou un hélicoptère poursuit un chien en lui tirant dessus. L’animal se réfugie dans une base scientifique américaine quand l’hélicoptère se pose et un norvégien armé s’en extrait continuant à tirer sur sa cible. Les hommes de la base sortent et pensant l’homme armé fou, l’abattent après que l’hélicoptère ai explosé dans un accident.

Abasourdis par la scène qu’ils viennent de vivre, les scientifiques américains décident de recueillir le chien et partent explorer la base norvégienne située à quelques kilomètres de là. Ils y découvrent un endroit totalement abandonné, le cadavre d’un homme suicidé, un énorme bloc de glace semblant avoir contenu une chose imposante et des restes calcinés de ce qui ressemble à un humain atrocement déformé.

Ils décident donc de ramener leur trouvaille à leur base pour en faire une autopsie qui confirme qu’il s’agit bien d’un être humain. Hélas, la Chose est déjà dans la base scientifique sous les traits du chien que les hommes ont recueilli et se transforme en une créature indescriptible qui va décimer les autres chiens de l’expédition. Attaquée au lance-flamme, la Chose va malgré tout s’échapper et se cacher dans la station.

Les scientifiques comprennent que la Chose qu’ils ont ramené est capable d’imiter n’importe quel être organique, y compris eux-même. La tension monte entre les hommes, chacun soupçonnant l’autre d’avoir été infecté et d’abriter l’infâme créature, la peur et la paranoïa s’installent (on se souviendra longtemps de la scène du test sanguin, véritable monument de tension paranoïaque).

 

Une créature insaisissable

The Thing; la Chose, s’avère encore aujourd’hui la créature la plus insaisissable et effrayante du cinéma tant elle est impossible à décrire car dénuée de forme reconnaissable. Elle s’insinue tel un parasite pour livrer une imitation organique. Il suffit de regarder la scène ou la Chose est interrompue durant l’une de ses transformations offrant alors un spectacle tout droit sorti d’un tableau surréaliste mêlant chair humaine, tentacules et autres déformations anatomiques rappelant aussi les créatures de Lovecraft. Le film doit beaucoup au génie de Rob Bottin, spécialiste des effets spéciaux ayant tout donné en livrant une créature hors normes.

 

Une menace redoutable

C’est effectivement cet état de parasite, tapi dans l’ombre prêt à s’approprier chaque être pour mieux les décimer qui rend la Chose redoutable. MacReady (Kurt Russell) fera tout pour qu’elle n’atteigne pas la civilisation dans un final ouvert et très désenchanté.

Nous sommes donc bien là en présence d’une référence du cinéma d’horreur incontournable et tout aussi original que sa créature.

 

 

Tags : , ,

One Response to Midnight Movie : The Thing

  1. Pierre_Jean dit :

    Hou pinaise, la bonne idée! Allez hop, c’est parti! (et je crois bien que je dois avoir aussi la version originale « La Chose d’un autre monde » de 1951!!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 5AB2ng to the field below: